27 janv. 2014

Maman de trois enfants, Laetitia revient sur quelques-uns des ses plus beaux voyages avec bébé



Laetitia, décoratrice d'intérieur et maman de trois enfants, a expérimenté les voyages en famille avec bébés. Maroc, Espagne, Israel, Ile Maurice, elle se prête ici au jeu de l'interview pour partager avec nous quelques unes de ses astuces et expériences vécues. Parmi ses plus beaux souvenirs un voyage à l'île Maurice qui pourtant n'avait pas très bien commencé...





Bonjour Laetitia, peux tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

Je suis décoratrice d’intérieur, maman de trois enfants âgés aujourd'hui de 9, 5 et 2 ans. Mon travail m’amène à rencontrer beaucoup de personnes différentes, voyager et découvrir beaucoup de choses innovantes pour les enfants. 

Je suis avec mon mari depuis 15 ans, nous travaillons ensemble et formons un bon binôme car voyager avec trois enfants n’est pas évident mais avec une bonne organisation on s’en sort plutôt bien.

Quels voyages avec bébé(s) (0 à 2 ans) as-tu fait ?

En plus de nos voyages en France, nous sommes partis au Maroc, en Israël, à l’Ile Maurice et en Espagne

Pour le Maroc, on s’est baladé à travers le pays, nous n’avions que notre premier enfant. Le climat chaud et les petits commerces situés partout permettent de voyager sans problème et sans forcément prévoir à l’avance un point de chute. Les enfants sont les bienvenus partout, on n’a jamais l’impression de gêner : la famille est accueillie à bras ouvert. 

Maroc - Marrakech
L’Israël est un pays ou tout est prévu pour les enfants. Dans chaque ville il y a un parc tous les 500 mètres avec des aires multi-jeux pour les enfants. Les plages sont surveillées et offrent toujours un « coin famille » pour langer, donner à manger etc.…Chaque centre commercial est équipé d’une surface de jeux gratuite pour les enfants. Les sites à visiter sont fantastiques : la mer morte, les chutes d’eaux d’Ein Gedi etc…

Israel - Ein Gedi
L’île Maurice est un pays où l'accueil est fantastique. Nous étions à l'hôtel, et tout était prévu : prêt de poussette, et même de chauffe-biberon. Possibilité de commander à l’avance pour la semaine un menu spécial bébé pour chaque repas. Je n’avais jamais fait garder aucun de mes enfants par une nourrice, j’ai franchi le cap pour la première fois là-bas : l’hôtel propose des nourrices adorables qui s’occupent parfaitement de vos bout’chous et du coup vous pouvez souffler un peu.
Ile Maurice
Que dire de l’Espagne si ce n’est que la facilité de vie : tout est peu cher, des tapas et des fruits partout, des plages très familiales. C’est très facile d’accès quand on y va avec des enfants en bas âge.

Quels sont les trois conseils tirés de ton expérience que tu aurais envie de donner aujourd'hui à d'autres jeune parents ?

  1. Cibler les compagnies aériennes ou autres qui offrent plus d’options familiales
  2. Ne pas se surcharger de choses inutiles et lourdes, qui au final resteront dans la valise et ne vous serviront pas 
  3. Anticiper et s’informer de ce qui est prévu pour bébé à l’avance dans le pays ou l’on va : nourriture, lait maternel, matériel de puériculture etc.…

Quels sont tes trois produits coups de coeur pour voyager avec un bébé ?

  1. Les biberons et bavoirs jetables (quand bébé est un peu plus grand), on ne s’embête pas avec les goupillons de nettoyage dans le sac, c’est vraiment pratique : on prend, on utilise, on jette.
  2. Les petits jouets pratiques qui font passer le temps à bébé. 
  3. Un ipod : mettre de la musique ou des histoires racontées au casque pour les tout-petits ça fonctionne très bien !

Une anecdote de voyage à partager ?

Nous sommes partis à 25 avec la famille de mon mari à l’île Maurice : du coup tarif de groupe pour avion et hôtel, ça vaut le coup, surtout si on s’entend bien. Le départ se passe bien, on fait escale à la Réunion. Là on attend le transit mais on nous annonce que l’avion aura 24h de retard : on avait tous des petits en bas-âge donc ça c’est vraiment la nouvelle qui ne fait pas plaisir. 

Plusieurs bagages perdus aussi pendant le transit, l’aéroport arrive à nous reloger pour la nuit dans un petit hôtel mais il est tard et les cuisines sont fermées. Nous étions sans véhicule, l’hôtel était désert, on a donc inventé des menus enfants avec spéculos de l’hôtel, et restes des goûters de l’avion de chacun. 

Mon beau-frère et mes cousins sont partis taper dans des maisons voisines pour trouver du lait pour les bébés. On a récupéré du lait de vache classique, pas de lait maternel : c’est pourtant passé sans problème ! Comme quoi, bébé accepte le lait classique, pour 1 ou 2 biberons, pas de souci. Même ma fille qui avait des problèmes d’oesophagite n’a rient dit. Nuit très longue car pas de lit bébé non plus, donc couchage improvisé dans les poussettes ou par terre avec les couvertures. Heureusement on est reparti le lendemain sans autre souci particulier pour arriver dans un hôtel de rêve. 

Donc même quand il y a des petits imprévus, il y a toujours moyen de s’arranger avec bébé !