6 oct. 2016

Grands voyages en Afrique et en Asie avec des tout-petits - Interview de Stéphie

Pour toutes celles et ceux qui rêvent de vivre à l'étranger et de voyager en famille, découvrez les récits étonnants et les conseils de Stéphie qui a parcouru le globe, et notamment l'Afrique et l'Asie avec ses deux petits et son mari. Frissons garantis, mais finalement surtout aussi du bonheur vécu et des beaux souvenirs à partager...

Bonjour Stéphie, peux-tu te présenter rapidement avec ta petite famille ?

Bonjour Julien. Je m’appelle Stéphie, j’ai 36 ans. Je suis mariée avec Alexandre et nous sommes les heureux parents de Nolan, 7 ans, et Timéo, 4 ans. Alex et moi nous nous sommes rencontrés en 2005 à Dar es Salaam en Tanzanie où j’effectuais alors un volontariat international. Cette rencontre a été déterminante, car Alex a autant la bougeotte que moi. La machine à voyage était lancée. Et Nolan et Timéo ont pris le train en route. En onze ans, de 2005 à aujourd’hui, nous avons vécu dans cinq pays et visité près de trente autres.
Famille voyage en indonésie
En indonésie - Timéo a 1 an et Nolan 3 ans
Quels voyages avec bébé(s) (0 à 3 ans) avez-vous fait ?

A un an, Nolan avait déjà posé ses quatre pattes sur les cinq continents. Rien que sa première année, nous avons voyagé avec lui en Guyane (où il est né en 2009), en Martinique, en France, en Égypte, en Malaisie, en Thaïlande, à Singapour, en Australie et au Cambodge.

Timéo est né en France en 2012, mais il avait à peine 1 mois et demi quand il a pris l’avion pour rejoindre l’Indonésie, où il a vécu sa première année. Avec lui bébé (et son frère de deux ans et demi son aîné), nous avons surtout voyagé en Indonésie, mais aussi en Australie, en Malaisie, en France, à Singapour, et en Afrique de l’est (Éthiopie, Kenya, Mozambique et Tanzanie).


Avec Nolan en Egypte

Peux-tu nous parler en particulier de votre voyage en Afrique ?

Alex et moi aimons beaucoup l’Afrique. C’est d’ailleurs en Tanzanie que nous nous sommes rencontrés en 2005. Il nous tardait donc de faire découvrir cette région du globe à nos enfants, qui eux ont grandi en Asie. En 2014 l’occasion se présente : un ami nous invite à son mariage en Éthiopie. Ce pays sera le point de départ d’un voyage de trois mois à travers l’Afrique de l’Est, de l’Éthiopie au Mozambique, en passant par le Kenya et bien-sûr la Tanzanie ! Un voyage inoubliable mais éprouvant puisque durant les trois mois, nous ne nous sommes déplacés qu’en transports en commun (loin d’être le point fort de l’Afrique !) et bien souvent hors des sentiers battus. Nolan était alors âgé de 4 ans, quant à Timéo, il a fêté ses deux ans au Kenya !

Nolan et Timéo avec les enfants au village de Dorze (en Éthiopie)

Alex et Timéo dans le parc national du Tsavo Est au Kenya

Quels sont les trois conseils ou astuces tirés de ton expérience que tu aurais envie de partager aujourd'hui avec d'autres jeunes parents ?

1) Tout d’abord, j’encourage les mamans voyageuses à allaiter.
En voyage, ce n’est pas toujours évident de chauffer un biberon, et encore moins de le stériliser. Avec l’allaitement, pas de problème, le lait maternel est hygiénique, disponible à tout moment, et à la bonne température ! Et en plus, ça allège les bagages ! C’est de loin ce qu’il y a de plus pratique ! Pensez à boire beaucoup. Pour ma part, j’ai allaité mes deux enfants jusqu’à quasiment la fin de leur première année. Ensuite, ils n’ont connu que le lait à température ambiante. Si vous habituez votre bébé au lait réchauffé, il risque de refuser le lait à température ambiante le jour où vous lui en donnerez. Pareil pour les petits pots. Faites-lui prendre l’habitude dès tout petit !


2) Quand on voyage dans un pays tropical, il faut apprendre à se protéger efficacement des moustiques.
Comment faire avec un bébé, quand on sait que les produits anti-moustiques – et notamment ceux efficaces en zone tropicale – sont déconseillés aux enfants de moins de 24 mois ? Mes deux enfants ont grandi dans des pays impaludés et ils n’ont jamais contracté de maladie transmise par les moustiques, grâce à la chance peut-être, mais surtout grâce à quelques règles de bons sens.

  • Premièrement renseignez-vous sur les risques de paludisme et de dengue dans le pays où vous vous rendez. Souvent seules certaines régions sont touchées et les grandes villes sont épargnées. Évitez les zones où le risque est le plus fort.
  • Deuxièmement, faites dormir votre enfant systématiquement sous moustiquaire, même à la sieste. Équipez également votre poussette/landeau/cosy. 
  • Troisièmement, ne soyez pas parano. A moins que la dengue ne sévisse dans la zone où vous vous rendez, il est inutile de protéger votre bébé contre les moustiques la journée. Par contre, branle-bas le combat à la tombée de la nuit ! Le moustique anophèle femelle, celui qui transmet le paludisme, ne pique qu’à la tombée de la nuit. Dans l’idéal mettez votre bébé sous moustiquaire, sinon, habillez-le d’un t-shirt manches longues et d’un pantalon rentré dans les chaussettes.


moustiquaire obligatoire

3) Pour finir, je souhaite partager une astuce pour gérer les envies pressantes de votre garçon dans les transports en commun (hé oui, ça ne vaut pas pour les filles, désolé). Imaginez : vous êtes en plein apprentissage de la propreté avec votre petit de 2 ans passés, et vous vous retrouvez coincés dans un embouteillage à l’arrière d’un taxi, ou bien votre enfant vous demande à aller faire pipi juste au moment du décollage où vous n’avez plus le droit de vous lever. Il n’a pas de couche bien évidemment. Alors comment faire ? nous on a trouvé un truc infaillible : lui faire faire pipi dans une petite bouteille en plastique vide. Ensuite, il vous suffira de jeter la bouteille (au recyclage si c’est possible).

Timéo dans le bus en Ethiopie

Quels sont tes trois produits coups de coeur pour voyager avec un bébé ?

1) Un lit tente pop-up anti-UV avec double ouverture, moustiquaire et matelas auto-gonflant. On l’avait acheté pour Nolan et il a également servi à Timéo. On l’a emmené partout. Il a servi de lit d’appoint dans les hôtels, protégé nos enfants du soleil sur la plage et surtout des moustiques dans les régions impaludées. J’ai eu beaucoup de mal à m’en séparer. J’ai fini par le vendre d’occasion à une famille de voyageurs. Et je suis heureuse de savoir qu’aujourd’hui il continue de voyager sans nous !

Timéo dans son super lit tente pop-up


2) Une écharpe de portage en toile de coton. C’est idéal pour porter un bébé, le protéger de la poussière, du soleil, l’allaiter discrètement. Elle peut même servir de couverture ou de drap de plage ! Celle que j’ai utilisée pour porter mes deux enfants m’avait été donnée par une amie, qui elle-même l’avait utilisée pour porter ses deux enfants. Et je l’ai donnée à la nounou de mon fils quand j’ai quitté l’Indonésie. C’est inusable !

Timéo 6 mois en Indonésie


3) Il est arrivé un moment où je ne pouvais plus porter mes enfants en écharpe (aux alentours de leur 1 an). C’est là que la poussette pliable qui passe dans les coffres à bagage des avions a été la bienvenue. Je l’ai achetée en Indonésie et je n’en ai trouvé nulle part ailleurs. Beaucoup de parents voyageurs dans les aéroports m’ont demandé la référence de cette super poussette d'une marque singapourienne. Et elle a servi autant pour le petit que pour le grand !


Timéo 1 an et demi dans sa poussette hyper light à Kualalumpur


Une anecdote de voyage en famille à partager ?

Voyager avec bébé, c'est du bonheur, car c'est continuer à vivre sa passion du voyage tout en passant du temps avec son bébé (sans parler des avantages pour les parents et des bienfaits que le bébé en tire).

Mais parfois (souvent !), ça ne se passe pas comme on veut.

Ainsi, au parc national de Nairobi, au Kenya, juste avant de quitter les lieux, j’aperçois un rhinocéros noir, dont l’espèce est extrêmement menacée. C’est la première fois que je vois un rhino. Et pourtant, ayant vécu en Tanzanie, j'en ai des fait des safaris! Je suis euphorique. Mais Timéo a choisi ce moment précis pour se faire entendre. Il pleure si fort qu’il fait fuir le rhinocéros qui repart tranquillement dans les fourrés. J'ai juste eu le temps de prendre une photo ! Et j'en ai voulu à mon fils de ne pas avoir pu l'observer plus longtemps !


Pour en savoir plus et découvrir les nombreux voyages de Stephie rendez-vous sur www.mavienomade.com et sur sa rubrique voyage en famille

Et vous, les grands voyages ça vous tente ?

Un grand merci Stéphie ! Et n'hésitez pas vous aussi à contribuer sur ce blog (interview, carnet de voyage...) si le cœur vous en dit et pour le plus grand plaisir de tous les jeunes parents qui partiront après vous.