20 févr. 2014

Rechercher et acheter ses billets d'avion avec bébé

Jusqu'à ses deux ans, bébé voyage en avion gratuitement ou pour une petite fraction du coût d'un billet adulte. De plus il dort beaucoup et avec une bonne préparation, prendre l'avion avec bébé est vraiment à la portée de tous les parents. Bien maîtriser la première étape de la recherche et de l'achat des billets d'avion, et vous sentir à l'aise dans cette démarche, vous aidera à franchir ce cap plus facilement, à acheter au meilleur prix, et à optimiser les conditions de votre voyage (certaines actions et décisions devant se prendre dès l'achat des billets). Pour cela, on vous dévoile tout ce qu'il faut savoir dans cet article...


Cet article fait partie d'une série d'articles "guide pratique" sur les voyages en avion avec bébé. Nous vous invitions également à consulter par la suite les autres articles de cette série :
Dans cet article sur la recherche et l'achat des billets d'avion avec bébé, nous allons voir ensemble tout et uniquement tout ce qui est utile de savoir. Il s'agit d'un article assez long, mais ce n'est pas par manque de temps pour faire plus court (comme Blaise Pascal disant à son ami "Je vous écris une longue lettre parce que je n'ai pas eu le temps de faire plus court"). L'idée ici est de vous donner toutes les bases et explications utiles de manière à ce que vous soyez vous même rapidement beaucoup plus à l'aise et efficace. Nous vous recommandons pour commencer de lire d'une traite l'ensemble de l'article, et d'y revenir par la suite pour approfondir certains points, au fur et à mesure de vos recherches pour votre prochain voyage.  

Cet article est découpé en 10 sections :
  1. Préalables
  2. Quand acheter ses billets d'avion ?
  3. Comment acheter ses billets d'avion au meilleur prix ?
  4. Comment ne pas y passer trop de temps ?
  5. Prix du billet de bébé
  6. Choix des horaires de vol
  7. Choix des options de confort
  8. Réservation des bagages (poids limite, pousette...)
  9. Avec des assurances, ou pas, et lesquelles ?
  10. Récapitulatif et comparaison des services pour bébé selon les compagnies

1) Préalables

Avant de pouvoir acheter vos billets d'avion, vous aurez besoin de faire le tour de vos contraintes personnelles. Avec une vie de famille et/ou professionnelle souvent bien remplie, rares sont les parents qui jouissent d'une liberté totale leur permettant de partir où et quand ils veulent. Ceci étant, bien cerner vos contraintes vous permettra de finalement mieux vous en accommoder. Examinons donc les contraintes les plus courantes. Vous pourrez adapter cette première liste à votre propre situation.
  • budget : mieux vaut avoir une idée du budget au moins approximative que l'on est prêt à consacrer (essayer de définir le budget moyen et maximum visés notamment). 
  • dates de congés des parents : se mettre d'accord avec son employeur ou vis à vis de ses associés, et ce pour les deux parents, peut parfois prendre un peu de temps. Mieux vaut souvent prendre les devants sans trop attendre...
  • vacances scolaires des enfants et périodes de congés de la nounou ou assistante maternelle
  • grossesses à venir : si vous prévoyez d'avoir d'autres enfants il faut en tenir en compte dans votre calendrier (en sachant qu'au delà de 28 semaines de grossesses, soit 7 mois environ, la plupart des compagnies exigent un certificat médical et refusent l'accès à bord aux femmes enceintes de plus de 32 semaines, soit 8 mois). 
Une fois que l'on a fait le tour de ses différentes contraintes, on peut se mettre d'accord sur les dates exactes du voyage avec toutes les parties prenantes. On peut aussi préférer, lorsque c'est possible, commencer plutôt par définir une "fenêtre de tir" à quelques jours près des dates du voyage, ce qui permet de se garder un peu de flexibilité afin de trouver ensuite les meilleurs prix lors de l'achat des billets.

Une fois ces préalables bien établis, nous pouvons maintenant passer aux questions relatives à l'achat des billets.



2) Quand acheter ses billets d'avion ? 

Il n'y a pas de réponse unique à cette question. Il arrive qu'on achète ses billets longtemps à l'avance, quelques mois à l'avance ou au contraire au dernier moment. De manière générale, il est préférable de pouvoir s'organiser à l'avance quand on peut... mais la vie étant ce qu'elle est, il faut aussi savoir parfois s'adapter et improviser davantage.




Prendre ses billets longtemps à l'avance présente trois avantages principaux :
  • plus de temps pour se préparer, pour se renseigner sur les activités sur place, pour réviser ou apprendre la langue locale que vous parlerez sur place...
  • un projet et une perspective sympa qui aide aussi à passer les moments du quotidien plus difficiles...
  • des prix plutôt avantageux
Prendre au contraire ses billets au dernier moment vous coûtera généralement plus cher, surtout en période de vacances scolaires. Pour diminuer le coût du voyage vous envisagerez peut être alors de partir moins loin. Ceci étant, la sensation de pouvoir s'échapper, même au dernier moment, est toujours agréable. De plus, la probabilité qu'on soit contraint d'annuler son vol (pour cause de problème personnel, bébé malade, etc.) diminue lorsqu'on s'y prend ainsi au dernier moment. 

Entre les deux, vous arrivez à obtenir des bons prix avec un peu d'entrainement (et de chance parfois), et vous arrivez également sans doute plus facilement à vous organiser sur le plan de vos contraintes personnelles.  

3) Comment acheter ses billets d'avion au meilleur prix ?

Nous allons voir maintenant les six principaux points à connaître en priorité, et que des parents voyageant avec bébé peuvent vraiment appliquer. D'autres astuces sont aussi parfois utilisées par les voyageurs chevronnés comme comparer les prix depuis différents aéroports de départ, ou allonger le nombre ou le temps des escales... mais celles-ci sont aussi moins simples à mettre en oeuvre dans un premier temps et quand on voyage avec bébé. 


3.1) Privilégiez les périodes moins demandés (hors vacances scolaires...)


C'est probablement le moyen le plus efficace pour payer moins cher et augmenter son pouvoir d'achat. En tant que jeunes parents, il est peut être encore temps d'en profiter pour partir hors-vacances scolaire, lorsque c'est possible, avant que d'autres contraintes comme l'école des enfants plus âgés viennent se rajouter à celle que vous avez déjà avec votre travail par exemple.

Les mois le moins cher (selon Skyscanner)
Sans surprise les mois de juillet et aout (vacances d'été) ainsi que décembre (vacances de noel) sont bien les plus chers.

Evitez également si vous le pouvez les ponts occasionnés par des jours fériés, pour la même raison que la demande y est plus forte.

Dans le même ordre d'idée, on peut également s'intéresser aux périodes moins prisées à l'arrivée dans le période de destination. Jettez un oeil au calendrier des vacances scolaires locales, et si vous voulez à tout prix faire des économies, pourquoi pas privilégier également des périodes où la météo est moins favorable dans le pays de destination.


Le graphique ci-dessous donne une idée des variations de prix selon le mois, et la destination, pour 8 villes : Athènes, Barcelone, Bangkok, Casablanca, Shangaï, New-York, Sydney et Montréal.

3.2 ) Se décaler un peu, partir et/ou revenir en milieu de semaine

La demande étant souvent plus forte de samedi à samedi (et de manière générale d'un weekend à un autre), on peut souvent trouver des billets moins chers en essayant de se décaler.

Cependant, n'oubliez pas que partir et revenir sur des jours de weekend présente aussi un avantage vis à vis de nombre de congés que vous aurez à prendre. Par exemple si vous partez du mercredi au mercredi, il vous faudra poser 6 jours de congés, alors que si vous partez du samedi au samedi, il vous faudra poser seulement 5 jours...

Dans certains cas par exemple en période de vacances scolaires, si les prix sont déjà très élevés, on peut aussi penser à réduire la durée de son voyage et partir par exemple du lundi au samedi pour bénéficier de prix plus cléments. On pourra aussi facilement mettre à profit ces un ou deux jours de plus chez soi avant le départ, ou au retour avant la reprise du travail. Pensez-y notamment si vous partez vers des destinations pas trop loin.  

3.3) Acheter ses billets au bon moment

Il faut bien comprendre que le prix d'achat d'un billet d'avion sur un vol donné varie continuellement en fonction du temps. Les compagnies aériennes utilisent en effet aujourd'hui des techniques dites de "Yield Management", Yield signifie "rendement" en anglais, ces techniques visent à optimiser la rentabilité d'une compagnie aérienne pour chacun de ses vols. Ces techniques sont complexes, chaque compagnie utilise de plus des formules de tarification différentes et souvent secrètes. Les courbes d'évolutions du prix des billets,  pour une date et une destination données varient elles aussi d'un vol à l'autre. Et au final si on suit l'évolution des prix pour une date et une destination donnée, toutes compagnies confondues, on constate des variations assez importantes et aussi des opportunités potentielles à saisir. 

Exemple évolution meilleurs prix billets Paris New York 
Autre exemple Paris - New York sur une autre date
Exemple évolution meilleurs prix billets Paris- La Réunion

Dans ces conditions et face à cette complexité, vous comprenez qu'il vaut mieux rester prudent dans ses conclusions. Là encore "la vérité d'un vol n'est pas forcément celle d'un autre". 

Indépendamment de la question des outils à utiliser (que nous allons voir un peu après), nous vous recommandons en pratique de commencer par retenir seulement trois tendances simples :
  • Globalement le prix d'achat d'un billet a plutôt tendance à augmenter avec le temps quand on se rapproche de la date de départ (mais il arrive aussi qu'il baisse soudainement, sans raison apparente un peu près à n'importe quel moment).
  • 7-8 mois avant pour un départ en période scolaires : souvent un bon moment pour acheter à un bon prix sur les destinations lointaines (plus de 5 heures d'avion). Comptez plutôt 4 à 6 mois pour un moyen courrier et  3 à 5 mois pour un court-courrier. 
    La plupart des compagnies aériennes  mettent en vente leurs billets 1 an à 9 mois à l'avance, inutile donc de chercher à réserver encore plus loin. De plus lors au tout début de leur mise en vente, la concurrence n'a pas encore forcément publié ses offres. Les prix affichés peuvent alors souvent être un peu plus élevés. Pas la peine donc de se précipiter les premiers jours de la mise en vente des billets. Attention aussi à vos risques d'annulation. Les compagnies misent également sur le fait que la probabilité que des passagers annulent leur vols augmente lorsque les billets sont achetés longtemps à l'avance, ce qui leur permet alors de vendre certains billets deux fois.
  • Lorsqu'on se rapproche davantage la date de départ,  les tarifs ont tendance à augmenter mais sont aussi plus volatiles, et il reste encore des prix intéressants à saisir. En particulier pour des petits ou moyen courriers hors vacances scolaires, on arrive encore à faire de très bonnes affaires 20 à 80 jours avant le départ. Mais attention ils peuvent augmenter à nouveau fortement à quelques heures ou jours d'intervalle. En tout état de cause il ne faut pas hésiter à saisir sa chance ! 
On trouve sur le net encore quelques autres astuces comme acheter de préférence le mardi, mercredi ou jeudi, et plutôt de bonne heure le matin, voir même entre minuit et 4h du matin pour payer quelques euros de moins de frais de dossier... Cependant, d'une part ces astuces peuvent être parfois encore controversées, et d'autre part, elles sont plus "contraignantes" (pour ne pas dire plus "chiantes") à appliquer. N'oubliez pas que votre temps est aussi précieux, votre sommeil encore plus en tant que jeune parents, alors pas la peine non plus d'aller chercher trop loin si c'est pour économiser au final seulement quelques euros. 

Quelques liens en plus si souhaitez approfondir ce sujet : un article du site evolution-billet-avion.com, un autre article du site willgoto, et un autre sur le journal le monde à propos du Yield Management.


Bon à savoir : Attention à l'"IP tracking" ou "Cookie tracking", et autre techniques dites de "Retargeting", ou de "Real time binding", peu importe les termes employés, ou moyens informatiques utilisés, il semblerait que nombre de sites de voyagistes et compagnies aériennes soient en mesure d'augmenter automatiquement leurs prix lorsqu'ils repèrent que vous revenez à plusieurs reprises consulter leurs offres sur une même date et destination. La parade si vous constatez des augmentations de prix suspectes : une fois que vous êtes décidé à acheter, passez en fenêtre de navigation privée dans votre navigateur web, ou bien changez de navigateur. Si cela ne suffit pas, éteignez et rallumez votre box internet ou changer de spots wifi ou encore connectez vous avec un réseau mobile 4G ou 3G, par exemple depuis votre smartphone ou tablette, ou bien encore finalisez votre achat quand vous serez connecté depuis un autre endroit, par exemple à votre bureau. Enfin, penchez-vous éventuellement sur des logiciels comme Tor pour mieux vous protéger contre ces systèmes de tracking. 

Nous allons voir maintenant la question des outils et sites qu'on peut utiliser en tant que parents pour dénicher les meilleurs prix.

3.4 ) Rechercher sur différents sites web et applications mobiles 


Internet est devenu un outil incontournable pour rechercher soi même des vols au meilleur prix. Mais encore faut il apprendre à bien l'utiliser. Il existe trois types de sites à consulter pour faire ses recherches : les comparateurs de vols, les sites des voyagistes, et enfin les sites des compagnies aériennes. Bien maîtriser ces outils et notamment les comparateurs de vol est clé pour acheter ses billets au meilleur prix. 

Bon à savoir : au premier abord, un internaute a parfois du mal à distinguer un voyagiste et un comparateur de vol. Suite à une recherche, il voit en effet dans les deux cas des propositions de vols de plusieurs compagnies s'afficher. Alors quelle différence ? Le voyagiste compare et met en concurrence les compagnies aériennes. Il vend aussi directement les billets d'avion aux internautes. Le comparateur de vols présente toutes les offres des voyagistes (plus éventuellement quelques compagnies aériennes en direct). Il ne permet pas d'acheter ou d'effectuer une réservation sur un billet mais vous redirige ensuite vers le site du voyagiste de votre choix (par défaut le moins cher). Vous aurez une vision plus exhaustive du marché et de meilleurs chances de trouver un prix plus bas en commençant vos recherches sur un bon comparateur de vols. De plus les meilleurs d'entre eux ont des interfaces de recherche très performantes et très bien faîtes.

*** Les comparateurs de vol ***

C'est par là qu'il vaut mieux commencer vos recherches pour dénicher les meilleurs prix. Les principaux comparateurs du marché inclut aujourd'hui les vols des compagnies traditionnelles et des compagnies lowcost. Ils vous redirigent ensuite vers les sites des voyagistes vous permettant de réserver en ligne, en sélectionnant par défaut le moins cher, et en vous indiquant le prix de chacun d'eux. Les prix affichés comprennent une estimation des frais supplémentaires et taxes obligatoires. Quand vous êtes redirigé vers le site du voyagiste choisi, vous verrez cependant s'afficher à nouveau un prix pour un seul passager qui n'inclue pas encore certaines taxes, mais en avançant dans la réservation vous retomberez sur un prix égal ou très proche de celui qui était indiqué par le comparateur. 

Les principales fonctionnalités que vous devez apprendre progressivement à maîtriser pour dénicher les meilleurs prix sont :
  • la recherche simple avec dates et destinations précises
  • les différents filtres des résultats de recherche (avec ou sans escale, par compagnie aérienne, par budget, en fonction des horaires etc.)
  • les recherches flexibles sur la date (dates flexibles sur 3 jours, sur tout le mois ou toute l'année, afficher les tableaux de dates flexibles, les différentes vues en graphique et en calendrier...)
  • la prise en compte de plusieurs aéroports de départ ou d'arrivée
  • les cartes d'exploration ou moteur à idées qui affichent les destinations aux meilleurs prix en fonction de votre ville et du mois de départ, puis de filtrer en fonction de la durée du voyage, de son budget et de la température moyenne sur place etc.
  • les alertes mail suite à une recherche
Nous vous conseillons de tester et de vous familiariser avec au moins deux ou trois comparateurs de vols afin de gagner en efficacité par la suite et de choisir celui qui vous convient le mieux.

Vous retrouverez un grand nombre de fonctionnalités communes sur les différents comparateurs de vols du marché. Cependant certains se démarquent par une plus grande exhaustivité des offres qu'ils référencent, par une ergonomie plus attrayante, par de nouvelles fonctionnalités supplémentaires...

Trois comparateurs actuellement très utilisés sont à essayer en priorité :  SkyscannerLiligo et Kayak

Si vous avez un peu plus de temps, il en existe aussi d'autres comme : MomondoHipMunkGoogle FlightEasyVolsVoyagermoinschersMatrix Airfare Search ...

Ils sont aussi intéressants à essayer car certains de ces sites proposent de nouvelles fonctionnalités utiles et originales afin d'innover et d'essayer de se démarquer de leurs concurrents. Par exemple, un petit comparateur comme  evolution-billet-avion.com, encore un peu jeune, mais prometteur, permet de suivre jour par jour  sur un graphique l'évolution du prix des billets sur une destination donnée pour une date donnée et d'être alerté par email quand le prix tombe en dessous d'un certain seuil que l'on définit soi même. De plus ce site vous donne rapidement une idée du prix qu'on peut espérer sur un trajet donné.

Cependant tous ces comparateurs ne s'engagent pas sur les résultats affichés. Les prix sont donnés à titre indicatif. Certaines informations peuvent parfois se périmer plus vite que la fréquence de mise à jour du comparateur. Le risque est de parfois tomber sur des offres alléchantes qui en fait n'existent plus, ou en tout cas plus sur les dates qui vous intéressent etc. Il faut alors recommencer sa recherche...

Les applications mobiles de ces comparateurs, souvent un peu moins complètes que les sites web en terme de fonctionnalités, sont souvent aussi plus simples à utiliser et bien pratique pour faire des recherches de n'importe où.

*** Les voyagistes ***

Après avoir fait vos recherches sur un comparateurs de vols vous arriverez typiquement sur le site d'un voyagiste qui vous permettra de payer en ligne après avoir indiqué les informations nécessaires et après avoir choisi d'éventuelles options en terme de bagages ou d'assurances. 

Par rapport aux sites des compagnies aériennes, les voyagistes ont l'avantage de pouvoir comparer et combiner des vols de plusieurs compagnies pour trouver les meilleurs compromis. De plus ces voyagistes peuvent également négocier des prix avec les compagnies. Il est même possible parfois que le prix affiché par le voyagiste soit moins cher que le prix affiché sur le site de la compagnie pour un même vol. Les sites des voyagistes et en particulier leur moteur de recherche sont aussi bien faits et permettent d'accéder à de nombreuses possibilités de vols et possibilité de filtrage (ce qui peut être parfois pratique pour relancer et affiner une recherche avec les dernières informations mises à jour par le voyagiste).

Les principaux voyagistes européens sont : Govoyages, Opodo, Ebookers.fr, Expedia.fr, Bravofly, edreams, voyages-sncf...

*** Les sites des compagnies aériennes ***

Après avoir trouvé un vol via un comparateur, puis avoir été redirigé vers le site d'un voyagiste, vous pouvez tout à fait finaliser votre transaction sans passer par le site d'une compagnie aérienne.

Cependant il peut être intéressant parfois de vérifier sur le site de la compagnie aérienne que celle-ci n'affiche pas des prix plus bas. Ce n'est pas forcément le cas, mais on peut aussi parfois avoir de la chance et tomber sur une promotion.

Les sites des compagnies aériennes, notamment lowcost sont aussi intéressants à consulter de temps en temps pour se faire une idée des prix, des destinations et pour repérer au passage d'éventuels bonnes affaires : EasyjetRyanairHop d'Airfance....

Les compagnies aériennes ont aussi des applications mobiles et des pages sur leurs sites web où elles mettent en avant leurs promotions. Il peut être intéressant de les consulter également. Par exemple pour AirFrance vous pouvez consulter la page web de leurs promotions, ou télécharger leur application mobile dédiée à leurs promotions.


Bon à savoir : Outre l'aspect pratique d'internet (la majorité des gens achètent leurs billets par internet aujourd'hui), la plupart des compagnies aériennes prévoient des frais d'émission différents selon la manière dont vous choisissez d'acheter vos billets. Les frais d'émission sont de l'ordre de quelques euros pour un billet acheté par internet, une quinzaine d'euros par téléphone et peuvent monter à 30 voir jusqu'à 60 euros pour un billet acheté en agence. Les compagnies Low cost ne proposent généralement même pas la vente en agence, et la vente par téléphone, lorsqu'elle est proposée, est elle aussi toujours plus chère que la vente par internet. 

3.5) Comparer aussi avec les offres plus "packagées" des voyagistes

Voyagiste est un terme générique qui désigne toute société qui assemble différentes prestations liées au tourisme pour ses clients. Il en existe de multiples sortes. Nombre d'entre eux proposent des offres incluant le vol avec l'hébergement, et parviennent grâce à leurs volumes à négocier des tarifs intéressants. D'autre part ils sont aussi amenés à faire des promotions.

Les plus gros voyagistes proposent également parfois des vols charters  qui sont spécialement affrétés pour leurs clients qui achètent le "package" classique  "vol + hôtel + transferts locaux". Il arrive également que ces voyagistes vendent sur leur site web quelques vols secs restants sur ces vols charters.

Pour comparer les prix de ces packages avec des vols secs, il vous faudra avoir une petite idée du coût de l'hébergement si vous partez avec un vol sec. La plupart des comparateurs de vols proposent également des comparateurs d'hébergement fonctionnant sur le même principe. Il est donc relativement aisé de comparer et de réserver si besoin successivement ou même quasiment en parallèle, un vol et un hébergement.

Finalement votre choix entre prendre un package "Vol + hébergement" proposé par un voyagiste, ou composer vous même votre voyage en réservant votre vol et votre hébergement, devrait être en partie opportuniste et aussi fonction de vos préférences personnelles en regard des prestations proposées ou de ce que vous projetez de faire sur place (rester au même endroit ou bouger un peu plus, etc.)

3.6) S'abonner à des flux d'informations pour recevoir les promotions, s'inscrire à des sites de ventes privées ou à des enchères


Pour s'abonner on peut utiliser les réseaux sociaux et les newsletters des différents sites évoqués plus haut (comparateur, voyagiste ou compagnie aérienne).

Il existe aussi plusieurs sites de ventes privées comme par exemple voyage-privé permettant de trouver des promotions sur des offres packagées par des voyagistes. Il existe aussi des sites comme Travelzoo qui sélectionnent et référencent des promotions sur des voyages. 

Enfin de nouveaux sites et applications sont régulièrement lancés pour tenter de capter notre attention et d'aider les consommateurs que nous sommes à mieux nous y retrouver dans toutes ces offres et promotions liées aux voyages.  

4) Comment ne pas y passer trop de temps ?

Malheureusement, les recherches de vols prennent souvent beaucoup de temps. Il n'est pas rare d'y passer une soirée entière et il y a un risque de parfois chercher pendant des heures pour finalement renoncer. Pour éviter ces déconvenues, n'hésitez pas à appliquer ces trois conseils :
  1. Apprenez tout d'abord à bien vous servir de deux ou trois sites ou applications mobiles de comparateur de vol de votre choix afin de gagner du temps par la suite.
  2. Faîtes-vous une idée du prix de référence d'une destination qui vous intéresse et si possible un peu à l'avance afin de pour pouvoir ensuite vous décider plus rapidement.
  3. Utilisez ensuite à bon escient les comparateurs et moteurs de recherche et seulement lorsque vous avez bien fait le tour de vos contraintes personnelles (évitez de passer des heures à chercher puis au dernier moment de revenir sur vos intentions pour des raisons autres que le prix).

5) Prix du billet de bébé

Le prix du billet de bébé varie selon les compagnies et les vols. Il peut être parfois gratuit, notamment sur des lignes intérieurs et des petits courriers, et il ne dépasse jamais 10% à 20% du prix d'un billet adulte.


Attention : même lorsque bébé voyage gratuitement, il ne pas faut pas oublier de mentionner que vous allez voyager avec un bébé lors de l'achat des billets. Vous aurez besoin d'une carte d'embarquement à son nom, et on ne vous laissera pas passer sans cette carte d'embarquement à l'aéroport.




6) Choix des horaires de vol

Le choix des horaires de vol est important. Veillez à vous économiser pour mieux profiter. Privilégiez dans la mesure du possible avec un bébé des horaires un peu cool, pas trop tôt le matin, ni trop tard le soir (à moins de passer la nuit dans l'avion), et n'oubliez pas de penser aux temps de trajets locaux, au départ jusqu'à l'aéroport ainsi qu'à votre arrivée.

7) Choix des options de confort

Vous vous souvenez que votre place numérotée dans l'avion vous est attribuée au moment de l'enregistrement ? Il faudra donc attendre un peu pour éventuellement choisir votre rangée dans l'avion (plutôt à l'avant ou à l'arrière de l'appareil etc.), ainsi que vos sièges (coté couloir ou côté fenêtre, etc.). Néanmoins vous pouvez vous préoccuper de deux choses dès l'achat des billets d'avion : la réservation d'un berceau (max 10-12 kg et sur les longs courriers seulement) pour les touts petits, et les options de confort associées à vos billets (classes et options payantes supplémentaires). 

Les places avec berceau

Sur les vols longs courriers vous pouvez effectivement choisir en option de réserver un lit bébé dès l'achat des billets ou juste après (la procédure de réservation du berceau dépend de la compagnie). Il ne faut pas hésiter à réserver rapidement, car parfois il y a plus de bébé que de berceaux disponibles (premiers arrivés, premiers servis). Cependant n'oubliez pas que le choix et l'attribution définitive des places dans l'avion ne se fait pas au moment de l'achat des billets mais au moment de l'enregistrement (cf article sur l'enregistrement et sur la place dans l'avion).

Choisir son type de place

Bien qu'il ne soit pas possible de choisir sa place exacte qu'au moment de l'enregistrement, il est bien sûr possible de choisir sa "classe" ou éventuellement certains services payants additionnels au moment de l'achat des billets.

Les compagnies régulières distinguent traditionnellement trois types de place : First, Business (Affaires) et Eco. Si vous avez les moyens pour vous payer la classe Affaire ou First, elle sont évidemment plus confortables et la plupart du temps il est possible d'y voyager aussi avec bébé et d'y réserver une place avec berceau. 

Sur les compagnies low cost, il est aussi généralement possible, moyennant supplément (souvent abordable cependant), de réserver certains types de places considérées comme plus agréables (vers l'avant pour sortir plus rapidement etc.).

Sachez que certaines compagnies comme Air France bloquent une place libre à côté de vous pour bébé lorsque l'avion ne dépasse pas un certain taux de remplissage (autour de 95%), ce qui est une très bonne nouvelle, n'est ce pas ? (mais pas 100% garanti si l'avion est vraiment bondé). 

Pour plus de conseils, détails et photos sur la place de bébé dans l'avion, vous pouvez également consulter cet autre article du blog Voyage Baby : La place de bébé dans l'avion

8) Réservation des bagages (poids limite, poussette etc.)

  • La poussette n'est pas comptée comme un bagage supplémentaire avec la plupart des compagnies aérienne, même lowcost. Son poids n'entre pas non plus dans le calcul de la limite de bagage que vous pourrez emporter.
  • Certaines compagnies acceptent également parfois sans frais supplémentaire un siège auto pour bébé
  • Une franchise bagage de quelques kilos supplémentaires en soute est parfois en plus accordée pour un bébé selon le vol et la compagnie (à vérifier au cas par cas). 

9) Avec les assurances ou pas et lesquelles ?

Il convient tout d'abord de faire le point avec votre banque sur les assurances comprises dans le cadre de votre carte bancaire. Pour en bénéficier il faudra payer votre voyage avec cette carte. Il y a par exemple de grandes différences entre les assurances comprises avec une carte visa classique et une carte visa premier. 

Dans le doute, vous pouvez éventuellement choisir de contracter une assurance voyage supplémentaire. 

NB : cette question des assurances fera bientôt l'objet d'un article plus complet sur Voyage Baby. Stay tuned...

10) Récapitulatif et comparaison des services pour bébé selon les compagnies

Certains services et critères de comparaison ne sont pas faciles à repérer et à vérifier (prise en compte de la poussette etc.), c'est la raison pour laquelle nous vous proposons un tableau comparatif avec en ligne les principales compagnies au départ de France et en colonnes différents critères et informations pouvant entrer en compte dans vos choix de voler avec telle ou telle compagnie, ou simplement vous aider à mieux planifier votre futur votre voyage si vous avez déjà pris vos billets. 


Bon à savoir : La plupart des billets d'avion sont aujourd'hui dits "électroniques". Qu'est ce que cela signifie ? Et qu'est cela implique en pratique ?
"Le billet d'avion a longtemps été imprimé sur un support-papier, tout comme les billets de train par exemple. Depuis le 1er juin 2008 à la demande de IATA (Association du Transport Aérien International), les billets d'avion imprimés n'existent plus, du moins pour toutes les compagnies-membres. 100 % des billets IATA utilisés sont dits billet électronique. " Source wikipedia. Aujourd'hui 240 compagnies aériennes sont membres de l'IATA représentant 84% du trafic aérien mondial. Source site IATA

En pratique : vous pouvez imprimer vous même votre billet d'avion électronique (et même plusieurs fois si vous le perdez). C'est surtout utile afin de conserver plus facilement vos références pour vous orienter dans l'aéroport, et éventuellement en cas de litige avec votre voyagiste ou compagnie aérienne. Vous pouvez aussi bien le garder à l'état d'email dans votre smartphone, ou même noter ses références sur un bout de papier. Pour retirer votre carte d'embarquement à l'aéroport votre nom et vos papiers d'identité suffisent. 

Conclusion

Vous voilà désormais prêt(e) et armé(e) pour rechercher et acheter vos billets d'avion avec bébé dans les meilleurs conditions possibles. Avec ces fondements en tête et un peu de pratique, les choses vont devenir progressivement de plus en plus facile. Pas de panique, s'il y a encore des points que vous ne maîtrisez pas totalement, vous pourrez y revenir plus tard, au fur et à mesure de vos recherches et de vos expérimentations des différents sites et applications mobiles que vous aurez choisi d'utiliser. Maintenant vous êtes paré(e) pour acheter vos prochains billets d'avion avec bébé. Fermez les yeux et respirez, vous vous envolerez peut être bientôt vers la destination de vos rêves. Attendre que vos enfants aient 18 ans, ou d'être à la retraite pour voyager n'est probablement pas une bonne idée. Donnez donc plutôt des ailes à votre famille... et bons voyages avec bébé(s).