18 mai 2013

Vue d'ensemble d'une journée de voyage en avion avec bébé



L'idée de cet article est de vous aider à avoir une vue d'ensemble des différentes étapes d'une journée de voyage en avion avec bébé. Il y a dix étapes en tout qu'il faut bien avoir en tête de votre départ à votre arrivée...




Cet article fait partie d'une série d'articles "guide pratique" sur les voyages en avion avec bébé. Nous vous invitions également à consulter par la suite les autres articles de cette série :


Le schéma ci-dessous vous montre les dix étapes d'une journée de voyage en avion. Dans cet article nous allons détaillé chacune de ces 10 étapes en mettant l'accent sur les spécificités d'un voyage avec bébé.  



Il est remarquable que cet enchaînement d'étapes soit le même dans tous les aéroports du monde. Une fois que vous aurez bien ces 10 étapes en tête, vous mémoriserez d'autant mieux les différent conseils et astuces qui faciliteront votre voyage avec bébé. A ce titre, il constitue une bonne introduction à ce dossier "Voyage Baby" portant sur le thème des voyage en avion avec bébé. A chaque étape, nous vous indiquerons, le cas échéant, les autres articles à consulter pour approfondir certains sujets. 

    1) Trajet jusqu'à l'aéroport

    Quelque soit la manière dont vous comptez vous rendre à l'aéroport (en taxi, en se faisant emmener par un proche en voiture, en y allant avec votre voiture et en la laissant au parking de l'aéroport, en co-voiturage, en bus ou encore en train), ce premier trajet de la journée peut paraître parfois anodin comparativement au reste du voyage souvent beaucoup plus long en kilomètres. Il est pourtant vraiment important de bien le préparer. Une fois que vous serez lancé, les choses s'enchaîneront assez facilement. Comme souvent c'est le démarrage qui demande pas mal d'énergie et qui s'avère légèrement parfois problématique. Pour prendre une métaphore de sport de glisse, cette étape correspond un peu à l'étape du "take-off" en surf, vous avez ramé pour arriver à vous mette en position pour prendre votre vague, maintenant il faut vous lancer et bien vous lever sur la vague. Une fois debout sur votre planche et lancé sur la vague, ça va tout seul (enfin presque). Vous pouvez donc imaginer le "système de transports" que vous allez emprunté comme une sorte de grosse vague qui vous emmenera là où vous l'avez décidé, peut être même à l'autre bout de la planète.   

    Bien sûr la préparation des bagages en amont est un pré-requis. Si vous vous apercevez juste avant votre départ que vos bagages ne sont pas encore prêts, vous allez prendre du retard, stresser, etc.

    Pour plus de détail sur cette étape critique de la préparation des bagages consultez cet article sur la préparation des bagages cabines et cet autre article sur la préparation des bagages qui vont en soute


    Pour tout savoir sur la réservation et sur comment prendre un taxi avec bébé :
    Réserver son taxi avec bébé (siège bébé ou pas ? tarifs ? comment réserver ? etc...)
    Prendre le taxi avec bébé (comment gérer la montée de stress du départ et éviter quelques petits problèmes au moment d'embarquer et pendant le gtrajet ?)

    2) Arrivée à l'aéroport et enregistrement des bagages

    Lorsque vous arrivez à l'aéroport la première chose à faire est d'enregistrer vos bagages qui iront dans la soute de l'avion.

    Bon à savoir #1 : Avec la plupart des compagnies aériennes, le poids de votre poussette n’entre pas en compte dans le calcul du poids limite des bagages que vous pouvez passer en soute à l’enregistrement. Comme pour les autres passagers, seuls vos bagages (valises et sacs) qui vont en soute seront donc pesés. 

    Bon à savoir #2 : Vous garderez votre poussette jusqu'à l'embarquement. Juste avant votre entrée dans l'avion, un employé de l'aéroport la prendra pour la mettre dans la soute de l'avion. Ainsi bébé pourra roupiller tranquille jusque dans l'avion.

    3) Contrôle de sécurité

    Une fois vos bagages enregistrés, dirigez vous vers les contrôles de sécurité.

    Votre poussette devra passer sur le tapis roulant. Vous passerez le portique avec bébé dans les bras et pourrez le remettre dans sa poussette juste après. On vous laissera votre grande bouteille d'eau (même si elle fait 1,5L et donc dépasse la limite des contenants de liquide devant faire 100ml maximum). On vous demandera éventuellement de la goûter (pour s'assurer qu'elle n'est pas empoisonnée).

    4) Attente en salle d'embarquement

    Les salles d’embarquement sont des endroits plutôt agréables, mais leur niveau de confort dépend bien sûr des aéroports. Ces espaces disposent également généralement de galeries de boutiques et il est possible de s’occuper avec un peu de lecture ou en faisant un peu de shopping.

    Profitez d'être en salle d'embarquement pour changer bébé. Les espaces à langer y sont généralement plus spacieux, plus propres et plus pratiques, que les toilettes de l'avion munis de tables à langer escamotables.  

    5) Embarquement

    L’embarquement des passagers dans l'avion peut se faire :
    • via un court trajet en bus et/ou à pied en extérieur. Dans ce cas mieux vaut avoir sous la main tout ce qu’il faut pour couvrir bébé et éventuellement le protéger des intempéries.
    • via une passerelle, donc sans passer par l’extérieur, mais en hiver la température dans ces passerelles peut y être tout de même aussi assez fraîche et il est possible que vous y fassiez un peu la queue quelques minutes donc mieux vaut garder encore une fois sous la main de quoi couvrir bébé rapidement. 
    Bon à savoir #1 : Vous pouvez attendre d'embarquer avec les derniers passagers pour rester plus au calme.

    Bon à savoir #2 : Si on vous donne une place devant (on peut facilement le demander avec un bébé), vous aurez plus de place pour vos jambes, mais vous ne pourrez pas mettre de sacs à vos pieds à cause des consignes de sécurité pour ne pas obstruer les issues de secours. 

    6) Décollage

    S'il n'y a pas de landau dans l'avion (seulement disponibles sur les moyens ou long courriers), vous aurez bébé sur les genoux ou éventuellement allongé à côté de vous si vous avez de la chance et qu'il reste des places vides dans l'avion. Une hôtesse vous apportera une petite ceinture de sécurité pour bébé que vous enroulerez autour de lui et qui le maintiendra sur vos genoux en cas de petites secousses, ou d'endormissement des parents.

    Pensez à faire téter bébé et éventuellement à lui masser un peu les derrières des oreilles. Ceci dit le risque pour les oreilles se situe plus à l'atterrissage qu'au décollage.

    7) Pendant le vol

    Quelle position dans l’avion ?
    On peut allonger bébé sur les genoux d’un parent ou même des deux parents en relevant l’accoudoir. 
    Mieux vaut garder la ceinture de sécurité du bébé pendant tout le vol, en cas de trou d'air ou de turbulences, ou si vous piquez du nez, il sera ainsi plus en sécurité.  
    Au moment des réservations, on peut penser à demander des places à l’avant, c’est moins bruyant (on entend moins les réacteurs de l’avion situé vers l'arrière ou vers les ailes). On peut pourquoi pas demander même le premier rang pour avoir un peu plus de place pour les jambes (mais dans ce cas on n'aura pas de tablette et on ne peut pas placer ses sacs à ses pieds).

    Changer Bébé dans l’avion
    Une table à langer pliante se trouve généralement dans les toilettes (ce n’est pas forcément super propre au dessus des toilettes, donc mieux vaut le faire avant et après dans les espaces de lange de l’aéroport plus spacieuses et plus propres).

    Allaiter bébé dans l’avion
    On allaitera bébé si possible au moment du décollage et de l’atterrissage (pour aider bébé à décompresser ses oreilles). Si bébé a l'habitude de prendre des biberons à température ambiante, c'est aussi assez facile,  pensez à préparer à l’avance des capsules avec les bonnes doses de lait en poudre et à pré-remplir vos biberons d'eau. Mélangez et servez ! 

    Précaution d'usage
    En raison des risques de turbulences soudaines toujours possibles en avion, évitez de boire une boisson chaude au-dessus de bébé. 

    8) Atterrissage

    Aidez bébé à décompresser ses oreilles en donnant le sein, le biberon ou la tétine.
    Une fois l’avion atterri, rassemblez tranquillement vos affaires et celles de bébé. Laissez de préférence descendre les passagers pour éviter les bousculades. 

    9) Récupération des bagages

    Vous récupérerez votre poussette sur un petit tapis roulant réservé à quelques objets fragiles ou encombrants et situé généralement à côté du tapis principal (l'erreur classique est d'attendre désespérément l'arrivée de votre précieuse poussette sur le tapis principal alors que celle-ci vous attend déjà depuis dix minutes à quelques mètres de vous).

    10) Dernier trajet jusque chez vous ou jusqu'à votre lieu de résidence

    Après un long voyage avec bébé, vous serez sans doute un peu fatigué. Quelque soit le mode de transport choisi, vous aurez pris soin d'anticiper ce dernier trajet autant que faire ce peu. Allez au plus simple. Toute la famille pourra bientôt se reposer.